19/07 – Trois belles semaines…

Que vous dire de ce chapitre

que vous ne sachiez déjà ?

Grâce à la technologie, vous avez pu suivre presque en direct ce que nous vivions et ça c’est déjà un premier point d’émerveillement.

N’est-ce pas magnifique de penser qu’à chaque fin de journée, notre Sœur Marisa  au Paraguay recevait nos textes et nos photos, et prenait le relais ? Vive Internet ! Tandis que nous allions chercher un repos bien mérité, sa journée commençait et elle travaillait à mettre en forme ces belles photos qui vous donnaient vraiment l’impression d’être à nos côtés. Je suis bouche-bée devant ses talents et ne peux que rendre grâce au Seigneur pour les dons qu’il distribue si largement à ses ouvriers, qu’ils soient de la première ou de la dernière heure…

Mais, ce n’était que du virtuel. Il y manquait l’ambiance, la vie. Internet n’est pas encore en mesure de faire passer nos sentiments sur la toile, de vous  faire ressentir notre émotion, quand montent des larmes de joie, de vous communiquer nos cœurs tout brûlants, à la parole du Père Alain, par exemple. Parole qui nous encourageait chaque matin, appuyée sur les textes de l’Ancien Testament du jour, qui – peut-on dire « étrangement »  – correspondaient bien à ce que nous vivions.  

En répondant présente à ce chapitre, pour des petites tâches, qui permettaient aux Sœurs, je l’espère du moins, de ne pas perdre un temps précieux, j’ai eu la chance de pouvoir en goûter l’ambiance et d’en devenir à ma façon actrice avec elles. Je les rejoignais quotidiennement aux pauses de 11h00 et de 16h00 ainsi qu’aux repas et là, il m’était facile de mesurer la gravité des moments qui venaient d’être vécus. La fatigue, les tensions étaient palpables, les apartés très animés en disaient long sur l’importance de la réflexion du moment. Oui, c’est notre Avenir qui se jouait et j’aimais que certaines Sœurs me prennent à partie, me demandant de prier, et m’affirmant leur foi en l’Esprit Saint.

Ce temps fut pour moi un temps de service dans l’amour, un temps de prière, je portais vraiment leurs intentions tandis qu’elles œuvraient concrètement à la construction du Royaume,  un temps d’enrichissement. Quelle richesse ce mélange de cultures et cette créativité mise au service du Seigneur, de la Congrégation, de chacune ! Nous avions des offices très beaux, tous basés sur « appelés ensemble », très différents les uns des autres, mais tous nous ramenaient à l’essentiel, la Parolede Dieu.

J’ai également profité de la gentillesse des Sœurs de la Communauté. Toujours souriantes. Il n’est pas difficile d’imaginer le dérangement que cela a dû représenter pour elles. 40 personnes occupant toute la maison… avec des exigences bien précises… Et pourtant, jamais nous n’avons ressenti la moindre animosité, elles s’occupaient de notre linge, veillaient à ce qu’il ne nous manque rien.

Et avec Isabelle la cuisinière de « toujours » et Isa une jeune femme qui apprécie la compagnie des Oblates, elles ont déployé des trésors d’imagination pour décorer le réfectoire et nous servir des petits plats dont la présentation était digne d’un restaurant 5 étoiles. Vraiment un grand merci à chacune. Soyez assurés que si vous faites halte à Froyennes, vous serez bien reçus.

                                                                                               

Je n’étais pas la seule « petite main », nos Sœurs chinoises : Sr Lufeng, Cairu et Xiuli en coulisses, ont beaucoup contribué au bien-être du groupe. Nous avons tous apprécié leur efficacité silencieuse, leur sourire et leur belle voix. 

 

Jésus, nous dit en Luc 10, n’emportez rien…. A la fin de ce Chapitre, je comprends mieux ses Paroles. Partons légers … on revient tellement riches de toutes les grâces reçues.

 

                                                                                              Marie Christine

 Laïque Associée oa

 

 

Cet article a été publié dans La voix des capitulantes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 19/07 – Trois belles semaines…

  1. Marlyn dit :

    Ce blog est une réussite; Félicitation à Sr marisa qui nous a permis d’être en union virtuel avec nos Soeurs capitulantes. Il est vrai que le monde du numérique est de plus en plus développé, combien même la proximité humaine ne serait y être traduit . Mais Internet a réduit les frontières et les barrières culturelle. Nous souhaitons que le site internet soit toujours aussi bien géré par le professionnalisme de Marisa comme « Webmaster  » Merci encore….

  2. XIMENA dit :

    SI, VERDADERAMENTE LA ALEGRIA DE COMPARTIR LOS DONES ES UNA GRACIA DE DIOS. LA DISPONIBILIDAD Y ESFUERZO ES UNA RESPUESTA TAMBIEN A DIOS QUE NOS LLAMA DIA A DIA A ESTAR AL SERVICIO. GRACIAS A TODOS LOS QUE HICIERON POSIBLE QUE LLEGARA ESTE CONTACTO A LAS BASES, ESPECIALMENTE A MARISA QUE CONCRETIZO ESTA AYUDA PARA TODA LAS HERMANAS Y HERMANOS QUE SIGUIERON EL CAPITULO EN EL MUNDO ENTERO. FELICITACIONES A MARISA , QUE DESDE PARAGYAY SE ABRE AL MUNDO EN TIERRAS FERTILES.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s